jeudi 21 juillet 2011

Sex and the (red) city

Terreur chez les homos marrakchis !
Carrément !
C'est le titre en une du n° 103 de ton hebdo favori, fidèle lectrice, et l'article que j'avais mission d'illustrer. Un peu différent des faits divs' habituels, l'article narre les méfaits d'un gang, pas encore appréhendé, spécialisé dans l'agression de gays rencontrés sur le site gayromeo.com.
Le principe est relativement simple, les agresseurs, profitant de l'illégalité de l'homosexualité au Royaume du Maroc, menacent leurs victimes de les dénoncer aux autorités avant de les dévaliser et/ou de les agresser physiquement.


Les victimes seraient essentiellement d'origine étrangère, résidentes ou de passage, mais les choses sont difficiles à établir. En effet, dénoncer les agresseurs revient à risquer de se faire entauler en tant qu'homosexuel, un risque que certains étrangers sont préts à courir par courage ou ignorance, un risque que les marocains de la communauté gay marrakchie ne sont clairement pas pressés d'expérimenter.
Ils ont sans doute suffisament à faire avec les difficultés qu'ils rencontrent dans la vie quotidienne et leur rapports avec la maréchaussée, qu'on devine distants.

Néanmoins, la ville de Marrakech se passerait volontiers du nombre de scandales à connotations sexuelles, (voir ici ou ici pour les épisodes précédents) impliquant des étrangers de surcroit et on imagine facilement que les traditions policières se trouvent malmenées, pour faire le tri entre ce qui peut-être toléré et ce qui ne doit plus pas l'être… dans une situation où elle avait coutume de mettre un peu tout le monde dans le même sac. Même si, selon leurs moyens il était concevable que certains soient plutôt au dessus, du sac…
Pour l'illustration, j'étais d'abord parti sur l'idée de faire quelque chose d'un peu référent à l'art de Tom of Finland, avant de corriger le tir. Je craignais de faire une image un peu trop "sado-maso" qui aurait pu être interprétée comme "après tout ils l'ont bien cherché, et ça doit même leur plaire quelque part". Et ça, évidemment ça m'aurait causé du souci, tu le comprendra aisément, fidèle lecteur.
En attendant, pour profiter pleinement de la longue image sur une double page complète, il te faudra faire l'acquisition, rapidement, du numéro 103 d'actuel. Aller ! Go !

Et pour la musique, autant être hors sujet !
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...