samedi 6 février 2010

Logotypes et profs d'eps

Voilà le logo officiel de la deuxième édition du Tournoi de Rugby de la Méditerrannée, qui se passera au mois de mars 2010 à Casablanca ! Qu'on se le dise !
Il s'agit d'un tournoi interscolaire international de rugby, auquel participent , comme son nom l'indique, des équipes de tout le pourtour méditerranéen. Ce sera la deuxième édition, la première ayant eu lieu à Tunis. L'évenement est présenté sur leur blog.
La rencontre est la suite logique du travail que nous avons fait avec l'association Foot Ensemble.
Ce logo, est en fait, tout bien considéré, plutôt une adaptation de celui de la précédente édition. Malgré les faiblesses graphiques, c'était un concept simple, évident et pertinent. Un bon concept. Je l'ai pris comme "le brief du client", et j'ai fait une "exé".
Côté typo, j'ai opté pour une compo méditerranéene, un peu "à la romaine". Assorti à un Goudy sans, au parfum un peu basque sur la rédaction des dossiers et les textes de l'affiche.

Ce n'est pas le premier logotype que nous réalisons. Et chaque fois la même question se pose : "Bon mais en fait c'est quoi ? un bon logo ?"
Et donc, par voie de conséquence et inévitablement, y a-t-il une recette du bon logo ? Et quels sont les saint patrons à invoquer en priorité ? Saul Bass ? Herb Lubalin ? Grapus ? Raymond Lœwy. bon, je vous épargne la liste complète
Et à chaque fois je dois bien constater que je n'en sais rien. Et ils semblent bien loin les concepts de déclinaison-en-noir-et-blanc-qui-doit-pouvoir-passer-au-fax.  

La première qualité d'un logo, c'est à mon avis sa longévité,  sa durée dans le temps. Mais ça on ne peut en juger qu'après coup. Pour qu'un logo dure, nous pensons qu'il doit s'intégrer harmonieusement à la vie des membres de l'entreprise. Particulièrement en ce qui concerne les travaux que nous avons réalisé pour des écoles ou crèches. Les logos que nous proposons tentent de représenter l'atmosphère de l'établissement. Ils sont un lien entre l'intérieur et l'extérieur de l'établissement. Un ligne de communication plus qu'une interface. Dans le cas de Planète mômes nous nous sommes inspirés de la façade, très ludique, du bâtiment, qui est ornée d'une sculpture représentant un bébé portant le monde. Ce logo s'intégrait aussi au matériel pédagogique que nous avons conçus avec l'équipe pédagogique.

Le logo de L'île aux trésors est aussi le résultat d'une relation suivie avec toute une équipe de l'école. J'ai déjà eu l'occasion d'en parler ici. Notre proposition s'intègre dans le cadre de l'école, où il est très présent. Parfois décomposé en différents éléments.


Contrairement à ce que ces deux exemples pourrait laisser penser, nous n'avons pas systématiquement recours à l'illustration dans nos logos. Pour le centre d'activité Art Majeur, nous avons réalisé un logo "tout typo". Ce qui permettait de le placer sur les affiches d'expositions, aux visuels trés forts, sans effet de parasitage.

C'est aussi le cas de logos destinés à la couv de magazine, comme pour Famille actuelle dernièrement, ou celui réalisé pour Citadine , à l'époque à laquelle j' y exerçait en tant que directeur artistique. Ou celui d'autonews qui a été réalisé en même temps que la maquette. Et décliné en casquette… portes clés… etc.

Pour Direk'son, sonorisation et animation d'évènement, l'illustration est traitée façon typo avec une grosse trame simili. Avec une petite entourloupe typo-graphique en plein milieu. Et pour le coup elle répond au dogme photocopiable et faxable. Ce qui lui confère un look un peu rock'n'roll, un poil fanzine, et ça sent le gros matos.

Mais il n'y a pas que le rock'n'roll dans la vie, et ce n'est clairement pas l'état d'esprit de l'image de Fidupartner. Ce qui nous mènent là c'est autant l'identité de l'entreprise que la recherche du "beau", de l'équilibre, de l'harmonie. Pour être efficace un logo peut, et doit aussi être beau. Les logos "typos" que nous avons pu faire sont autant de signatures. Avoir une belle signature est un atout.
Un autre test que je m'impose, pour vérifier la qualité d'un logo, c'est : est-ce que je pourrai le montrer à tout le monde sans rougir ? Même dans quelques années ?

Un truc important avec les logos, c'est qu'une fois livré au client, chacun va vivre sa vie. Sa notoriété va dépendre de l'usage que son nouveau maître en fera. Dans le cas du logo du CIH, réalisé pour le compte de l'agence Pragma, c'est le client, un établissement bancaire marocain qui à ouvert de nouvelles agences un peu partout, et s'est lancé dans une campagne de communication dans lequel leur logo joue un rôle central. Il a été imprimé (sauvagement engraissé par un infographiste) sur des murs de 10 mètres de haut dans la ville. Pour l'instant, bien qu'un peu "retouché" je crois bien qu'il atteint des records de longévité. Ce que je prends comme une qualité (tout ça pour dire même si nous n'en sommes pas mécontents ce n'est pas à sa notoriété –au Maroc– que nous évaluons sa qualité. Les logos que nous faisons, ou avons fait pour des clients moins "célèbres" ne sont pas moins bon, ils sont moins exposés).
Et puis j'aime bien l'entourloupe… parce qu'on me demande toujours : "Mais c'est quoi ces traits, là, en bas ?"
Et bien je vais vous le dire : c'est l'hexagrame.

Enfin je crois…

Bon, pour vous remercier d'avoir tenu jusqu'ici, je vous propose un peu de musique.



L'honnêteté m'oblige à préciser que bien sur, il y a des fournisseurs de logo moins chers.
Et surement moins bavards !
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...