mercredi 21 octobre 2009

H-S à Ben Guerir


De Ben Guerir j'avais essentiellment l'image d'une longue et unique rue bordée de multiples restaurants typiquements marocains, où l'on sert tagines et brochettes au voyageur de passage. Lesquels (les tagines, pas LE voyageur) sont confectionnés sur place avec les ingrédients achetés dans les échoppes qui alternent entre les kanouns, barbecues et braseros. Le chaland peut évaluer le degré de cuisson de son tagine en observant l'état de la tomate posée au sommet du chapeau qui recouvre le plat.
Situé sur la route entre Casa et Marrakech, c'était la halte obligatoire des touristes et des camionneurs. C'était, parce que depuis l'ouverture de l'autoroute, il y a fort à parier que le coin va de plus en plus ressembler à la route 66. Non loin de là se trouve également une grande base militaire, où l'on raconte que se trouverait une longue piste d'atterrissage aménagée pour pouvoir servir de repli à la navette spatiale en cas de pépin. Vu que les vols de la navette vont bientôt s'arrêter, il y a peu de chance pour qu'on y voit prochainement Sergueï Krikaliev y déguster des brochettes.
Mais les lecteurs d'Actuel, le fameux journal marocain 100% papier, sauront maintenant qu'on y trouve aussi quelques sales gosses de riches qui occupent leurs loisirs à tourner des vidéos pour alimenter leurs comptes en ligne. De mon temps, on appellait ça des snuffs movies, maintenant il paraît qu'on dit happy slapping… on n'arrête pas le progrés.
Quand au son, pour de vrai, j'écoutais la 7e de Beethoven, mais ça fait un peu Orange Mécanique, alors je vous recommande plutôt de la musique suisse qui tourne pas mal aussi, avec du polonais aussi.
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...