mardi 10 mai 2011

Atlas Typo

Un post que j'ai promis à mes étudiants depuis longtemps…

À la fin de l'an dernier, fidèle lectrice, j'ai eu l'occasion de travailler, au sein du Studio (et oui fidèle lecteur) pour le magasin/boutique/galerie K Fine Art. D'ailleurs je t'encourage vivement à jeter un œil sur ce boulot dont nous ne sommes pas mécontents.

Or donc, parmi une extraordinaire débauche d'objet plus admirables les uns que les autres, se trouvait un exemplaire des Kasbahs de l'Atlas, recueil d'images de Majorelle (Jacques), dans son coffret original, lequel contient également, enveloppé d'un tissu réalisé pour, une préface de Lyautey —himself— et un texte de Majorelle —itou.
Et là, à part la prose de Lyautey qui vaut son pesant de cacahouètes coloniales, spécialement le passage où il rend un vibrant hommage aux qualités d'espion d'agent de liaison de chic type de Majorelle, la composition typographique, au plomb, magnifique, sur un papier charnu, rude, me laisse pantois… qu'on en juge… (tu peux respirer, f.l.)



 




Oui oui, tu as bien lu fidèle lectrice… 520 exemplaires en offset, rehaussé d'or et d'argent, carrément.

Et du papier fabriqué à la main.

Et en caractère Europe de chez Deberny & Peignot, HEIN ? QUOI ? en caractère Europe ? Mince alors, on jurerait du Futura !

Ah ben oui, tout s'explique, en fait, c'est du Futura… vintage.
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...