jeudi 20 mai 2010

Réseau sociétal

J'aime pas Facebook™. Voilà, comme ça c'est dit. Non seulement d'ailleurs j'aime pas Facebook, mais en plus je pousse la psycho-rigidité plus loin, en effet, j'ai pas msn®. D'ailleurs, j'ai à peu prés rien de chez Microsoft™, à part les trucs que si je les retire de mon Mac®, il marche plus… oui oui, y en a, j'ai essayé (sacré galère pour tout remettre). Et je désapprouve fortement l'emploi du Comic sans, et de l'Arial surtout bold.
Pourquoi ? Pasque, pour les Microshonneries, je les trouve moches, et vulgaires (dans le sens étudié pour plaire ne pas déplaire au vulgum pecus, en français vulgaire péquin). J'ai bien le droit ! Et puis que en plus, la politique générale de Microsoft me déplait, et que leur hégémonie m'exaspère ! (D'ailleurs j'en profite pour demander à tout le monde d'arrêter de m'envoyer des trucs au format .docx, pasque c'est une plaie pour l'ouvrir, et que je n'ai perçu aucun intérêt intrinsèque à ce format, aucune fonction supplémentaire qui me soit utile par rapport à un .doc, ou même un .rtf. La seule modification importante, c'est que c'est maintenant incompatible avec les trucs que j'utilisais avant pour ouvrir le .doc, enfin, passons).

Et pourquoi j'aime pas Facebook™ alors ? Non pas parce que c'est l'étalage contributif de toute la médiocrité autosatisfaite et repue que l'occident peut générer, non pas parce que ça consomme du "temps de cerveau disponible" à kikoololiser alors que j'ai vraiment autre chose à faire, non pas parce que ça encombre le réseau avec d'insignifiantes bêtises, qui, par effet de masse, finissent par être une contribution notable dans le réchauffement du climat (ce serait vraiment trop commun ! 'ttends !).
Si j'aime pas Facebook™; c'est pasque, premièrement une, ça rend les gens cons et autistes, mais que en plus, c'est en prétendant faire exactement l'inverse.
Depuis que ce truc existe, j'ai vu nombre de gens, parfois forts proches, centrer leur communication autour de Facebook™, jusqu'à ce que toute communication "hors Facebook" n'existe pratiquement plus. Tout en adhérant à un discours complètement paradoxal sur le thème : je suis maintenant en contact direct avec plein d'anciens amis que j'ai retrouvé, mais en plus ! je suis en contact direct et personnel avec mes idoles ! je suis friend avec Mick Jagger ! (c'est un exemple). Évidemment, dit comme ça, ça saute aux yeux que être le 72 587e friend de Mick, c'est un peu comme allumer un briquet au fond du stade, pour qu'il nous voit… Et entrer dans l'univers Facebook™, c'est entrer dans une boite dont Facebook™ à la clé, vous pouvez communiquer avec tous ceux qui sont dans la boite, mais ceux qui n'y sont pas, ne peuvent même pas savoir ce que vous avez à dire, ce que vous voulez dire, ce que vous voulez partager avec le monde. En comparaison, par exemple, un truc comme MySpace™ vous offre une plateforme où vous pouvez réellement montrer ce que vous avez à dire au reste du monde, sans que ledit reste du monde soit obligé de donner sa date de naissance et son carnet d'adresse pour vous lire. Par contrevanche, les informations qui vous intéressent vous et vous seul, alors ça, Facebook™ s'autorise à les faire sortir de la boite, si on les lui demande poliment, avec un bon de commande.

Deuxièmement deux, l'univers Facebook™ apparaît, aux yeux de ses utilisateurs comme tellement complet et omniprésent que cela finit par remplacer toute autre forme de communication, et cela même pour des entités autres que de simples humains… Il pleut et on va peut-être modifier la programmation des concerts ? Vite le mettre sur la page Facebook™, par contre sur le site officiel, accessible par tous, non. Le journal cesse de paraître ?  hop, on met à jour sur Facebook™, mais pas sur le site… Pire, j'en connais qui, au courant d'évenements par le truchement de Facebook™ ne répercuterons certainement pas l'info sur un autre media (leur blog etc), ou avec quiconque de serait pas affilié à Facebook™ ou a un des groupes qui le constituent… En gros, tous les gens que je connais sont sur mon groupe, dans mes contacts, sont mes amis, c'est mon univers. Et mon univers est bien suffisant, c'est L'univers.

Enfin voilà, je vous raconte parce que il paraît qu'il y a des types qui ont décidé d'organiser des "no Facebook™ Day" voire des "Quit Facebook™ Day". Et clairement, je ne peux pas résister à une occasion de sauver l'humanité, surtout d'elle même. Chacun son truc.
En fait, pour moi Facebook™ (et Microsoft®) c'est un peu comme la religion, j'ai rien contre celles des autres, du moment qu'ils ne m'obligent pas à la suivre…

Les images qui parsèment ma prose sont tirés de mes activités du week end dernier. En effet j'ai fait chauffer mon réseau social à fond ! D'abord, voir le film officiel du Tournoi de Rugby (bientôt en ligne). Ce qui s'est enchainé assez vite en virée dans les backstages de L'Boulevard avec la bande à Garorock, pour se terminer trois jours après à partager la nigautine avec les friends du Peuple de l'Herbe, pour se remettre du concert de Sepultura. J'ai profité de la dernière journée, consacrée au metaaäââAÄÂAâal pour faire des crobards des looks des djeuns du coin.
Et voilà, bonjour à tous mes nouveaux  et anciens friends vus sur place (salut Edith ;-), tu me feras passer des photos ? Salut Ali- au fait, j'ai oublié ton skeud dans ta bagnole… too bad !)

De la musique ? Un petit coup de Haoussa alors, un des meilleurs set des ces trois jours de wock'n'woll !
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...