mercredi 8 août 2012

Pas de porte, pas de chat…


Ce joli petit chat (n'est-ce pas fidèle lectrice) est ma dernière participation au blog Jazz and draw. Selon la règle du jeu en vigueur là bas, il accompagne un morceau de musique, en l'occurrence : le pas du chat noir, de Anouar Brahem.

La technique (m')est un peu expérimentale, puisque je l'ai réalisé aux pastels gras, sur une feuille de papier de riz, dont j'ai retrouvé un paquet, made in Thailand en faisant un peu de rangement. Grosso modo il s'agit donc de la même matière que celle qui entoure vos nems favoris ! Comme c'est translucide, je l'ai scannée posée sur un vergé japonais.
Je trouve ça adapté en cette période de ramadan, a fortiori puisque notre petit félin filou se faufile vers la cuisine de laquelle s'échappe à n'en pas douter quelque fumet de briouate, coriandre, cardamome, chbakiyas, harira, et toute cette sorte de choses.

L'insouciant ignore ce qui a provoqué son apparition, est n'en a cure, le fol ! En fait, il a bien failli se retrouver le héros du post précédent, sous le titre : "curiosity killed the cat".
Mais en fait, comme tu le vois fidèle lecteur… je ne suis pas si cruel !
Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...